Les Vaccins de Demain

Le champ d'application des activités de R&D de Sanofi Pasteur est vaste et complexe, englobant toute la chaîne des étapes nécessaires à la mise à disposition d'un nouveau vaccin : depuis la compréhension de la maladie et de ses fondements biologiques, jusqu'au développement et aux essais cliniques, et à l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché du nouveau vaccin par les autorités sanitaires compétentes.

14 vaccins sont actuellement en cours de développement ou en instance d'approbation, qui apporteront des réponses aux besoins spécifiques de différentes catégories de population. Nous nous appuyons sur des résultats reconnus comme par exemple la prévention de la grippe ou encore la lutte pour l'éradication de la polio.

Dans le même temps, nos chercheurs travaillent d’arrache-pied afin de faire reculer des maladies comme la dengue, les maladies nosocomiales, la tuberculose et le sida.

La dengue

La dengue, dont l’épidémiologie se développe au rythme des changements socio-climatiques à l’échelle planétaire, constitue un défi médical et économique majeur dans les zones d’endémie. Cette maladie virale, qui affecte principalement les enfants, est surtout observée dans les régions tropicales et sub-tropicales,  et s’étend chaque année à de nouvelles régions du globe. Elle représente une menace pour près de la moitié de la population mondiale, touche plus d’une centaine de pays situés en zones tropicales et subtropicales et cause chaque année en moyenne près de 21 000 décès. Elle est également l’une des premières causes de fièvre chez les voyageurs.

Transmise par les piqûres de moustiques, elle est à l'origine de symptômes pseudo grippaux sévères pouvant conduire à une fièvre hémorragique mortelle.

Sanofi Pasteur étudie actuellement l'efficacité de son nouveau vaccin contre la dengue, attendu pour 2015.

Plusieurs approches ont été testées pour développer un vaccin protégeant contre les quatre sérotypes viraux de la maladie et les graves complications pouvant en résulter (fièvre hémorragique). Les résultats d’essais cliniques de Phase II menés auprès d’adultes aux États-Unis ont démontré la preuve du concept de ce candidat vaccin le plus prometteur, basé sur la technologie ChimeriVax™. Sanofi Pasteur poursuit son partenariat avec l’OMS et l’Initiative pour un Vaccin Pédiatrique contre la Dengue (PDVI), un programme de l’Institut International du Vaccin (IVI) fondé par la Fondation Gates, dont l’objectif est de développer la vaccination contre la dengue et d’accélérer l’introduction du vaccin chez les jeunes enfants dans les zones où la maladie est endémique, en organisant des évaluations sur la prévalence de la maladie, des campagnes de sensibilisation et l’accès au vaccin. Le programme de recherche de sanofi pasteur sur le vaccin contre la dengue comprend des études cliniques (réalisées sur des adultes et des enfants) en cours dans plusieurs pays de régions endémiques telles que l’Asie et l’Amérique Latine.

Les infections nosocomiales

Les infections nosocomiales sont une préoccupation de santé publique importante dans de nombreux pays industrialisés et représentent chaque année un coût important pour les systèmes de santé.

Les infections à Clostridium difficile

Les infections à Clostridium difficile représentent un problème majeur de santé publique en Amérique du Nord et en Europe. Chez les adultes, et tout particulièrement chez les personnes âgées, c’est la principale cause de diarrhée infectieuse contractée l’hôpital. L’incidence des infections à C. difficile a augmenté de façon alarmante depuis 2003, principalement à cause de l’émergence de la souche CD027, extrêmement virulente et résistante aux traitements. Il n'existe actuellement aucun vaccin.

Le vaccin candidat de sanofi pasteur contre le Clostridium difficile est fondé sur une anatoxine. En 2013, Sanofi Pasteur a annoncé le lancement de son programme clinique de phase III appelé Cdiffense, dont l’objectif est d’évaluer l’innocuité, l’immunogénicité et l’efficacité d’un vaccin expérimental pour la prévention de l’infection primaire symptomatique au Clostridium difficile (CDI).

Le staphylocoque doré

Les infections à staphylocoques, y compris le staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM), surviennent le plus souvent chez des personnes séjournant à l'hôpital ou dans des établissements de soin (tels que les maisons de repos et les centres de dialyse) et dont le système immunitaire est affaibli. Le SARM est responsable de nombreuses infections difficiles à traiter car cette bactérie est résistante à un large panel d'antibiotiques et notamment à la pénicilline. Le SARM est aujourd’hui endémique dans de nombreux hôpitaux. Il est la première cause de pneumonies et d’infections chirurgicales nosocomiales et la deuxième cause d’infections sanguines nosocomiales.

En décembre 2009, sanofi pasteur a passé un accord exclusif mondial avec une société de biotechnologie afin de développer et commercialiser un vaccin prophylactique contre les staphylocoques, et notamment le staphylocoque doré résistant à la méthicilline ou SARM.

Pseudomonas aeruginosa

La plupart des infections à Pseudomonas aeruginosa (Pa) surviennent chez des patients hospitalisés atteints de maladies graves ou chroniques. Elles affectent essentiellement le système respiratoire chez des individus fragiles et constituent un problème clinique grave du fait de leur résistance aux antibiotiques.

En janvier 2010, sanofi pasteur a annoncé avoir passé un accord avec une société de biotechnologie pour le développement d’un fragment d’anticorps permettant à la fois de traiter et de prévenir les infections à Pseudomonas aeruginosa.

La tuberculose

Plus de 2 milliards de personnes, soit un tiers de la population mondiale, sont porteurs du bacille de la tuberculose, le microbe à l'origine de la maladie. 10% des personnes infectées par le bacille développent une tuberculose active à un moment de leur existence ; les gens atteints du VIH sont particulièrement exposés. La grande majorité des deux millions de décès par an dus à la tuberculose surviennent dans les pays en développement.

Le seul vaccin contre la tuberculose actuellement utilisé dans le monde a été développé il y a plus de 80 ans. Il s’agit du BCG, ou Bacille Calmette Guérin atténué. La vaccination contre la tuberculose est cruciale dans les régions du monde où la maladie est très répandue et où les risques d’exposition des enfants en bas âge à des cas infectieux sont élevés. Cependant, alors que le BCG protège efficacement les jeunes enfants contre la forme infantile de la maladie, la protection des adolescents et des adultes contre la tuberculose pulmonaire nécessite un vaccin plus efficace.

La recherche travaille donc à un nouveau vaccin contre la tuberculose. En s’appuyant sur des partenariats avec des institutions publiques et des sociétés de biotechnologies, le département recherche de sanofi pasteur élargit encore ses possibilités. En 2008, Sanofi Pasteur a signé un accord de collaboration avec l’institut danois « Statens Serum Institut » en vue de développer un nouveau vaccin contre la tuberculose. Le recrutement pour les essais cliniques de phase I s'est terminé en 2008 et l’analyse des échantillons cliniques est actuellement en cours.

Étant donné le taux de mortalité de la tuberculose dans le monde, il est aujourd’hui absolument indispensable de développer un nouveau vaccin afin d’enrayer ce fléau.

VIH/SIDA

L’Organisation Mondiale de la Santé estime que depuis le début de l’épidémie, le virus du VIH a infecté plus de 60 millions d’hommes, de femmes et d’enfants et que le sida a coûté la vie à près de 20 millions de personnes. Malgré les efforts déployés à l’échelle internationale pour répondre à la pandémie de VIH/SIDA, le virus du VIH continue à se propager, avec plus de 14 000 nouvelles infections chaque jour, dont 95 % dans les pays en voie de développement. Aujourd’hui, le sida est la première cause de mortalité en Afrique, et la quatrième dans le monde.

Sanofi Pasteur participe à l’effort mondial pour développer un vaccin contre le VIH. Depuis bientôt 20 ans que notre programme de développement d’un vaccin contre le VIH a été mis en place, nos équipes ont collaboré avec un grand nombre d’organismes gouvernementaux et de laboratoires pharmaceutiques. Ces partenariats ont permis des avancées significatives en matière de recherche et de conception et de mise en œuvre d’études cliniques.

L’essai clinique collaboratif mené en Thaïlande pendant 6 ans et qui a pris fin en 2009 a permis de démontrer que le protocole de vaccination étudié était bien toléré et partiellement efficace dans la prévention de l’infection à VIH. Depuis la découverte du virus du VIH en 1983, c’est la première preuve tangible qu'un vaccin contre le VIH est potentiellement réalisable.

Sanofi Pasteur poursuit ses travaux de recherche et son engagement de longue date dans la recherche pour la mise au point d’un vaccin contre le VIH, en collaboration avec des universités, des organismes gouvernementaux, des organisations non-gouvernementales et d’autres producteurs de vaccins. Son ambition première est de faire progresser la science afin de pouvoir un jour, proposer un vaccin contre le VIH à ceux qui en ont besoin.

Des vaccins nouveaux ou améliorés pour chaque étape de la vie

Les jeunes enfants. Sanofi Pasteur continue ses efforts pour l’éradication de la polio et la prévention des infections respiratoires et méningées qui laissent de graves séquelles chez les jeunes enfants. De nouveaux vaccins pédiatriques combinés sont en cours de développement qui permettront de vacciner jusqu’à six maladies infantiles en même temps, ce qui signifie moins d'injections, une meilleure couverture vaccinale et donc une amélioration de la santé publique.

Les adolescents. Les chercheurs de sanofi pasteur ont réalisés des progrès significatifs dans quatre domaines : la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, l’amélioration de la protection contre les effets dévastateurs de la méningite et le développement de vaccins de rappel contre la polio et la coqueluche.

Les adultes et les personnes âgées. Sanofi Pasteur développe des vaccins afin de lutter contre les infections du système respiratoire telles que la grippe ou la pneumonie.