Grippe A(H1N1)

Influenza A (H1N1)

Qu'est-ce que c'est ?

La nouvelle grippe A(H1N1), identifiée pour la première fois en mars 2009 (initialement appelée grippe porcine), est une grippe causée par un nouveau virus A(H1N1) 2009 qui n’avait jamais circulé auparavant chez l’homme. Il résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire. Dans l’épidémie actuelle, ce « nouveau » virus se transmet d’homme à homme. Ce virus n’est lié à aucun virus ancien ou actuel de la grippe saisonnière (virus d’origine humaine circulant habituellement durant la saison hivernale)(1).

Symptômes

Cette nouvelle souche de virus grippal provoque les mêmes symptômes que ceux observés lors de la grippe saisonnière. Les premiers signes de la grippe A(H1N1) sont de type « syndrome grippal typique »: fièvre, toux, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, maux de gorge et écoulements nasaux, parfois accompagnés de vomissements ou de diarrhée(1).

La nouvelle grippe A(H1N1) semble aussi contagieuse que la grippe saisonnière et le virus se propage rapidement, notamment chez les jeunes (de 10 à 45 ans). Comme pour la grippe saisonnière, les manifestations de la maladie peuvent aller de symptômes très bénins jusqu’à des affections graves pouvant entraîner la mort(1).

Le 11 juin 2009, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pris la décision d'élever l'alerte pandémique du niveau 5 au niveau 6. C’est le plus haut niveau d’alerte du plan mondial de préparation à la pandémie de l’OMS(2).

Epidémiologie et prévention de la maladie

Le nouveau virus A(H1N1) 2009 se transmet d'homme à homme aussi facilement que celui de la grippe saisonnière normale, lorsque des personnes infectées toussent ou éternuent et que les gouttelettes infectées sont inhalées ou contaminent les mains ou des surfaces(1).

Pour prévenir la propagation de la maladie, les personnes malades doivent se couvrir le nez et la bouche lorsqu'elles toussent ou éternuent, rester chez elles si elles ne se sentent pas bien, se laver les mains régulièrement et se tenir autant que possible à l'écart des personnes bien portantes.

La vaccination constitue l'un des moyens les plus efficaces pour protéger les êtres humains pendant les épidémies et les pandémies de grippe. Parmi les autres mesures applicables, figurent l'utilisation de médicaments antiviraux, le maintien d'une distanciation sociale et le respect des règles d'hygiène individuelle(3).

Références :

1- Qu’est ce que la nouvelle grippe A ? :
http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/about_disease/fr/index.html
(visité le 8 octobre 2009)

2- Déclaration du Directeur général de l’OMS, Dr Margaret Chan :
http://www.who.int/mediacentre/news/statements/2009/h1n1_pandemic_phase6_20090611/fr/index.html
(visité le 8 octobre 2009)

3- Vaccins contre le nouveau virus grippal A(H1N1) :
http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/vaccine_preparedness/fr/index.html
(visité le 8 octobre 2009)